Marie-Françoise MINOT, ETAPS

A quoi ressemble une journée ordinaire de votre travail ?

J’arrive vers 7h15 à l’école et je commence ma journée par les démarches administratives (mails, courriers, photocopies, …). Ensuite, je prépare mes cours, j’installe le matériel et j’accueille les classes… Tou.te.s les élèves de l’école primaire sont concerné.e.s par mes cours. Ils ont une séance d’1h30 par semaine avec moi et l’enseignant.e. Les cours sont très variés, mais restent inscrits dans le programme de l’éducation nationale. L’organisation et le contenu sont élaborés en étroite collaboration avec les enseignant.e.s.

Est-ce que cela veut dire que les activités physiques et sportives complètent les cours théoriques ?

Oui tout à fait. Les activités sportives sont choisies afin de développer chez les enfants un certain nombre de compétences intégrant différentes notions. Il y en a quatre que l’on retrouve dans le programme des trois cycles d’école primaire. Elles abordent le développement de la performance mesurable (l’athlétisme, la course longue, …), l’adaptation de ses déplacements à des environnements variés (le roller, la course d’orientation, la natation, …), la créativité artistique (la danse, le cirque, la gymnastique, …) la coopération collective (jeux traditionnels, ultimate, badminton, …).
Nous proposons en moyenne six activités dans l’année pour chaque classe. Tous les deux ans, avec Mme Darcet qui est ancienne athlète de haut niveau, nous proposons à nos élèves du cycle 3 les Olympiades au stade de Décines. Cette compétition organisée en interne leur permet de découvrir un vrai stade d’athlétisme, les déroulés des épreuves, les règles à respecter, … Pour le cycle 2, nous avons instauré notre cross annuel.

Qu’est-ce que vos cours apprennent aux enfants ?

Apprendre, faire des efforts, et se faire plaisir. être courageux.euses comme en course longue et être fier.ère de soi. Les élèves apprennent à se respecter mutuellement en sport collectif, à apprécier les créations des autres enfants sur le plan artistique. C’est du concret par rapport à la théorie apprise en classe. Par exemple, il est plus facile de comprendre les notions de poids, de distance et de vitesse lorsque l’on fait du lancer de javelot, du saut en longueur ou de la course de vitesse. Les séances de sport sont aussi un beau terrain d’apprentissage des règles élémentaires en matière de sécurité. Ne pas se mettre en danger est une règle d’or en gymnastique ou en roller !

Qu’est-ce que vous aimez dans votre travail ?

J’aime enseigner et apprendre… C’est un échange continuel. En observant les réactions et le comportement des élèves durant les cours, j’apprends énormément sur l’intérêt qu’elles.ils portent à une activité, les difficultés qu’elles.ils peuvent rencontrer par rapport à leur âge, la concentration qu’elles.ils peuvent m’accorder… C’est un réel plaisir de les voir progresser à tous niveaux.

Avez-vous des projets professionnels qui vous tiennent à cœur ?

Je souhaite devenir formatrice en secourisme. Ce projet va se concrétiser avant la fin de cette année. J’ai demandé une formation en la matière et mon souhait a été validé par mes supérieur.e.s. Je pourrai ainsi enseigner également les gestes de premier secours à mes collègues et aux enfants. La sécurité est un élément très important dans mon travail au quotidien. Au-delà de ça, je pense qu’il est essentiel que toute personne, quel que soit son âge, puisse être capable de porter secours à quelqu’un.

Quelles sont vos passions en privé ?

J’adore la nature. Je passe beaucoup de temps dehors. Quand je n’enseigne pas, je gratte la terre… Je cultive mon verger, je me suis lancée dans l’apiculture qui était au début un simple passe-temps et qui est devenue au fur-et-à-mesure un réel engagement écologique. J’aime les balades, les animaux … bref, respirer de l’air frais !