Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est l’outil principal d’aménagement du territoire. Il fixe les règles d’urbanisme d’une commune, en tenant compte des exigences environnementales. Il définit les grandes orientations du projet global d’aménagement de la commune dans le respect du développement durable. Il est construit dans un esprit d’équilibre entre préservation des espaces naturels et nécessaire développement des espaces urbains.

Le règlement du PLU est opposable à toute personne publique ou privée (administration, particulier, promoteur) souhaitant réaliser des travaux de construction, de réhabilitation ou de modification d’un bâtiment existant. L’enjeu principal d’un PLU est de réussir à apporter une réponse aux besoins de la population en matière de logement, de déplacement et d’infrastructures tout en préservant les espaces naturels.

Le PLU poursuit 3 grands objectifs :
– planifier : présenter les grandes orientations d’aménagement souhaitées par les élus et les moyens pour atteindre ces objectifs.
– règlementer le développement : définir les règles qui s’appliquent à chaque parcelle afin de mettre en œuvre les objectifs politiques choisis : densification de certains secteurs, préservation de quartiers de centres villes anciens, etc. Chaque parcelle se voit appliquer des règles de constructibilité strictes : hauteur, emprise au sol, alignement, recul, etc…
– protéger : identifier les éléments de patrimoine jugés remarquables et qui méritent d’être mis en valeur : espaces verts protégés, bâtiments remarquables, arbres à conserver. 

Pour cela, le Plan Local d’Urbanisme découpe les communes en différentes zones (urbaines, à urbaniser, naturelles et agricoles). Les règles d’aménagement et de construction applicables à un terrain donné sont différentes selon la zone dans laquelle il se trouve.